FIDELIA Assistance : Greve du 29 mars 2010

Publié le par Hugo Lefelle

http://www.ambulances-monge.com/images/perruques-et-chapeaux/logo/fidelia.jpgUne fois n'est pas coutume : Je vais non pas évoquer le monde politique mais vous parler de l'univers professionnel et syndical. L'entreprise Fidelia Assistance, assisteur du groupe Covea, sera demain en grève sur ses deux sites principaux, situés à Tours et à Saint-Cloud. L'entreprise possède, de l'aveu même de son actionnaire principal, le président du groupe Covea, une « excellente santé financière ». Et tous s'accordent à dire que l'année 2009 fut en tous points historique : Avec la reprise de la MAAF, plus d'un million de dossiers ont été ouverts et les bénéfices se sont envolés pour atteindre 333 millions d'euros, soit une hausse de 64% ! Face à un bénéfice pareil, les salariés ont souffert pendant toute l'année : recours massif aux heures supplémentaires, pression constante et croissante de la hiérarchie,… Ils attendaient plus qu'une lettre de remerciement ! C'est pourtant tout ce qu'ils ont eu.

 

Alors que les NAO, Négociations Annuelles Obligatoires, se sont déroulées, la direction n'a proposé que des « mesurettes », inadaptées, de l'avis de tous les syndicats : CFDT, FO, CGT et CGC. C'est ainsi que demain, lundi 29 mars 2010, les sites de Fidelia Assistance vont se mettre en grève. A minuit, le plateau « nuit » fermera intégralement et la journée de demain sera très fortement perturbée. En espérant que la colère des salariés qui s'exprimera sera massive et que la direction comprendra le mal-être qui habite désormais les salariés.

 

Pour information, une assemblée générale aura lieu sur les deux sites à 14h30 afin d'étudier les possibles réponses de la direction et de décider de la suite à donner au mouvement.

Mais quoi qu'il en soit, mobilisons-nous ! Et faisons gagner les salariés face aux actionnaires !

Commenter cet article

AFP 22/08/2010 10:53



Au fait, tu nous avais prévenu que tu devais partir quoiqu'il arrive ? Nouveau métier dans la politique, grassement payé je crois ...C'est facile de nous tenir des grands discours et
d'allumer des feux quand on sait que l'on ne risque rien ! Rassures toi, si tu réussis, tu seras peut-être amené à revoir "ta base", on te rappellera ton discours alors, on verra si il tient
toujours la route ...



Hugo Lefelle 22/08/2010 12:13



Bonjour "AFP",


 


Pourquoi utiliser un pseudonyme pour poster ce commentaire ? C'est une question tout à fait légitime  que vous posez, vous auriez pu le faire, avec un peu plus de courage, à visage
découvert. Mais ce n'est pas toujours facile d'assumer.


 


Quoi qu'il en soit, mon départ de Fidelia n'était pas officiel au moment de la grève. Je savais la possibilité présente mais rien n'était officiel. Il est donc déjà faux d'imaginer que je ne
risquais rien. Et au passage, je ne suis pas, dans mes nouvelles fonctions, "grassement payé", loin de là. De vous à moi, pour faire fortune, je vous déconseille la fonction publique
territoriale. Mieux vaut rester à Fidelia à attendre sagement primes et promotions.


 


De plus, mes proches et amis à Fidelia, ceux donc les plus à même de m'écouter savaient quelles étaient mes aspirations. Je les crois tous assez intelligents pour ne pas avoir besoin de moi pour
décider de faire grève. Je n'étais pas un meneur, les organisations syndicales sont là pour ça. J'étais un gréviste comme les autres. Et pour être tout à fait franc, ce que nous avons réclamé
durant la grève c'était d'avoir une juste répartition des bénéfices. Et cette volonté de justice, elle est au coeur de mes convictions et si j'ai quitté Fidelia, c'est aussi parce que je crois
être plus utile aujourd'hui pour éviter que la politique de casse du gouvermenent ne touche trop les gens.



Ceci dit, quand j'y réfléchis bien, la majorité des temps partiels ayant fait grève savent tous qu'ils vont, à plus ou moins longue échelle, quitter Fidelia. N'ont-ils pas la même légitimité que
les autres pour revendiquer ? Je ne le crois pas. Dans mon cas, c'est pareil : On ne renie pas ses convictions, en tous cas j'en suis incapable. J'ai donc soutenu cette grève sans être extrémiste
et je suis fier de ce que nous avons gagné.



rere 04/04/2010 18:30


bonjour,

Je suis sur le site de st-cloud, je peux vous dire que je suis etrêmement fier des syndicats.
Ce mouvement est historique !
La direction reconnait, avec chiffre à l'appui que l'année 2009 a été eceptionnelle et pour seul récompense aux salariés , elle donne des cacahuetes.
Sans oublier, les mensonges, la manipulation et la desinformation de la part de la direction.
Qui a manqué de respect ?
Qui a dit: "je les tiens "
Qui a méprisé les salariés ?
QUI a mentit en disant que la MAAF allait partir ?

Le sitting a été , non violent, et trés respectueux. IL a duré 15 min ; dans un calme olympien. Et la cfdt tours a gobé les mensonges de ma direction que soi disant c'était archi violent. A ST
Cloud, on est pacifique et non violent. IL y avait certes des policiers mais c'était pour la manifestation qui était prévue de longue de ate et en accord avec la police. La cfdt de tours a décidé
d'arrêter le mouvement sans même consulter sa base.
D'ailleurs, tous les militants de la cfdt comptent démissionner et rendre leur carte.
la cfdt a trahit sa base. Il a agit seul et a
saisit " en toute conscience" une mauvaise information et l'a utilisé comme prétexte pour arrêter le mouvement de tous les salariés.


moi itou fidelia 03/04/2010 19:32


A propos de manipulation,
j'ai vécu les évènements de ces derniers jours à St-Cloud, de l'intérieur, près des fenêtres...
Je trouve formidable de prendre le risque de s'affirmer, c'est un besoin fondamental.
Malheureusement je n'ai entendu que des discours à base de menaces, d'injonctions, de plaintes, de diqualifications, d'accusation de l'autre, de dénonciation de l'autre, du système...
Je n'ai entendu que le langage de la peur, un langage mortifère qui à mon sens - évite la remise en cause de soi, maintient dans des positions infantiles et ne produit que des réactions
d'opposition, d'agression, de soumission -
POur ceux qui pratiquent ce type de discours à leur profit, cela leur permet de garder une position haute, de manipuler et de maintenir la dépendance de leurs collègues. " si tu es distrait par la
peur de ceux qui t'entourent, cela t'empêche de voir les actions de ceux qui te manipulent".
Vous voulez être entendus ? être reconnus ? quelle place pour cela quand vos représentants ne basent leurs échanges avec la direction que sur l'affrontement, l'opposition ?
Mon sentiment est aussi que la rémunération n'est pas le fondement de la revendication de tous les salariés en grève. Et ce que vous avez à dire doit être sacrément important pour que vous
continuiez à le dire de cette manière !!

Je vous invite à prendre du recul et à ne plus vous laisser définir par vos peurs.
Une demande non satisfaite peut se transformer en frustation mais il est possible de continuer à la respecter en soi, dans l'attente de jours meilleurs ...il vous appartient aussi de ne pas la
mettre dans les mains de n'importe qui !!
Ceci est mon point de vue.


olivia 03/04/2010 11:17


Salut à tous,
Je pense que c'est la 1ère fois que j'écris sur un blog mais là je pense que c'est important de discuter de ce qui s'est passé chez Fidélia. Je suis en CDI depuis plus d'un an chez Fidélia et ça
fait maintenant 10 ans que je suis dans le monde du travail et du chômage..!! Lundi, je culpabilisais un peu de travailler alors que des personnes faisaient grève et que j'allais bénéficier de
l'augmentation sans avoir fait la grève. Maintenant, je ne culpabilise plus du tout vu la tounure que ça a pris.Je pense qu'il faut vraiment être conscient de la chance que l'on a de travailler
dans une entreprise comme Fidélia avec un salaire quand même intéressant, des avantages plus que, eux aussi intéressant (n'oubliez pas qu'on a eu 160€ de chèques vacances sans débourser un sou
!!!)
Même s'il est vrai qu'on a vu une activité augmentée très fortement avec l'arrivée de la Maaf, c'est quand même entre autre grâce à eux qu'on a du travail dans une société n'oublions, pas en pleine
crise.
Je me mets à la place des gens qui sont au chômage, des personnes qui doivent cumuler plusieurs boulots afin de pouvoir subvenir aux besoins de sa famille et qui ont lu dans les journaux les
raisons de la grève. Je pense que plus d'une personne a eu les cheveux dressés sur la tête...!!
Non il n'y a pas de grève pour lutter contre les licenciements c'est juste que certaines personnes veulent toujours plus...!!
Je n'ai pas compris pourquoi les syndicats réfléchissaient encore à reconduire la grève alors que la direction proposait 50€ et 500€. Je pense que c'est une proposition plus qu'acceptable!! Et je
pense qu'il ne faut pas pousser trop le bouchon car au bout d'un moment on aura plus rien à par des licenciements..
N'oublions pas que Tours est une ville étudiante et que Fidélia est l'une des entreprises qui embauchent beaucoup d'étudiants.
Voilà il fallait que ça sorte. Désolée si j'en choque certains... Et non ça ne me dérange pas de donner mon prénom car j'assume ce que je pense.
Cordialement.


salarié 03/04/2010 11:12


Bonjour,
Je pense que la seule chose qui compte maintenant c'est ce que nous ferons des jours, semaines et mois qui viennent. On est tous dans le même bateau et il faut reprendre la vie ensemble et en faire
ce que nous voulons qu'elle soit, apaisée, réconciliée. Ca va prendre du temps mais cette vie ensemble ressemblera à ce que nous en ferons, tous individuellement, ce que nous amènerons chaque jour
pour la recréer. Nous avons su nous distinguer des excès et des dérives de st cloud et donner l'image d'un site qui, même en grêve, garde le respect. Même si il y a eu des tensions et des mots
durs, cela reste minoritaire et globalement pas représentatif, ni de l'état d'esprit des grévistes, ni de l'état d'esprit des non-grévistes. Alors pensons à maintenant, simplement...